A la hauteur du mépris de Mohamed Al Amiri

Cette réflexion sans concession sur la laïcité et les musulmans est avant tout un cri du cœur. Celui d’un citoyen engagé écrivant sans ambages, et qui, loin des bassesses et du mépris des récupérateurs, néo-bachagas et autres « khobzistes » de tous bords, propose une vision alternative et originale à la gestion de la deuxième religion de France.