Expo Algérie 1830-1963


6 mai – 29 juillet 2012
Exposition, « Algérie 1830-1962 » avec Jacques Ferrandez.

Dessinateur, né en Algérie, Jacques Ferrandez a grandi à Nice. Peintre de la Provence avec Arrière-Pays (Casterman), il se tourne ensuite vers le pays natal qu’il n’a pas connu et décide de lui consacrer une suite d’albums intitulée Carnets d’Orient. Chaque épisode porte sur une période de trente ans, le premier commençant avec la prise d’Alger en 1830.
Dans sa préface aux Fils du Sud, Jules Roy dira de lui : « Analyste subtil, dessinateur au talent inné, âme ardente et lucide (ça lui est facile, il est né là-bas en 1955), héritier d’une terre si éperdue d’elle-même qu’on pourrait prétendre que ses coups de sang sont généreux. Vrai fils du Sud ».
Après La Colline visitée dédié à la Casbah d’Alger avec un texte de Rachid Mimouni, deux adaptations de Marcel Pagnol, des carnets de voyage au Liban, en Irak, en Turquie et en Syrie, un nouvel opus des Carnets d’Orient dans lequel il revient aux deux premières années de la guerre d’Algérie, il a poursuivi avec Rue de la bombe, qui porte sur la bataille d’Alger, suivi d’un huitième volume intitulé La Fille du Djebel Amour.

Musée de l’Armée, Hôtel national des Invalides,
129, rue de Grenelle
75007 Paris