Le Trio Joubran jeudi 6 juin à l’IMA

Le Trio Joubran jeudi 6 juin à l’IMA

Auditorium Institut du Monde Arabe
1, rue des Fossés Saint – Bernard
75005 Paris Métro Jusssieu – Cardinal Lemoine

Le Trio Joubran, composé des frères Samir, Wissam et Adnan, est l’héritier de quatre générations de luthiers de Palestine. Son répertoire est constitué de magnifiques improvisations et de mélodies riches et subtiles. Il repose sur une grande connaissance de l’imposante culture du oud, ce luth à l’univers si vaste. L’histoire du Trio Joubran a commencé avec l’aîné, Samir, qui a démarré seul et a composé les deux premiers disques : Taqaseem et Sou’fahm. Pour le troisième, Tamaas, Samir est rejoint par Wissam, celui-ci étant lui-même luthier et créateur des instruments du groupe. Il est le premier musicien palestinien lauréat du fameux Institut Antonio Stradivari en Italie.

Deux ans plus tard, Randana marque la véritable naissance du Trio Joubran, lorsque le plus jeune frère, Adnan, retrouve ses aînés. Plus tard, en 2007, c’est la propulsion grâce à l’album Majâz. Au fil des compositions, le Trio Joubran s’est imposé sur l’échiquier des musiques du monde et jouit aujourd’hui d’une reconnaissance universelle. Il symbolise la riche culture de Palestine et représente une valeur incontournable de grand compositeur. Nommé aux Django d’Or, grande révélation du Festival des Nuits Atypiques de Langon, le Trio – accompagné du virtuose Youssef Hbeisch aux percussions – vit aujourd’hui une confirmation musicale qui l’introduit partout à guichets fermés : Carnegie Hall, Paléo Festival, WOMAD, Dubai International Film Festival, Holland Festival, Théâtre de la Ville, Manama Cultural Hall,…

Le Trio est également compositeur de musiques de films dont Adieu Gary de Nassim Amaouche (Prix de la Meilleure musique au Festival de Dubai 2009), et du Dernier Vol de Karim Dridi, avec Marion Cotillard et Guillaume Canet.

Plus que jamais, la musique du Trio Joubran laisse transparaître intensité, vitalité et profondeur. Le Trio poursuit sa tournée avec les spectacles AsFâr et son hommage au poète Mahmoud Darwich : À l’ombre des mots. Un coffret rassemblant tous leurs opus vient de sortir.