Carte blanche à Pierre Haski au Forum des images du 7 au 16 novembre

carte-blanche-haski
Carte blanche à Pierre Haski au Forum des images du 7 au 16 novembre

Forum des Halles
2, rue du Cinéma
75001 Paris
Métro : Les Halles

Cinq films accompagnés de débats avec des cinéastes et des historiens, pour comprendre et voyager dans le temps et dans l’espace en explorant le Levant mais aussi l’Égypte, le Liban, la Palestine, Israël… Rendez-vous avec l’Histoire, celle du cinéma, celle de notre monde.

L’Histoire nous joue parfois des tours. Elle s’endort ou se réveille selon un rythme que nous ne maîtrisons pas toujours. Qui aurait pu penser, alors que se profilait le centième anniversaire du déclenchement de la Première Guerre mondiale, donnant lieu à tant de commémorations, qu’il aurait une telle résonance avec l’actualité ? Qu’une partie du monde tel qu’il a été imaginé et façonné pendant et après la Grande Guerre serait brutalement remis en question en cette année anniversaire, avec un « réveil de l’Histoire » qui vient nous bousculer.

Lorsque, au printemps dernier, les djihadistes du soi-disant État islamique ont pris Mossoul, une ville du nord de l’Irak, et proclamé leur califat, à cheval sur la Syrie et l’Irak, il est devenu nécessaire de replonger dans les livres d’histoire. Pour réaliser que François Georges-Picot, le négociateur français du célèbre accord Sykes-Picot qui redessina en 1916 le Moyen-Orient post-ottoman, avait bataillé dur, en vain, pour que Mossoul soit rattaché à une Grande Syrie sous influence française ; dans un périmètre ressemblant étrangement au « califat » sunnite des djihadistes. Pour réaliser aussi que les Kurdes s’étaient vu promettre un État au sortir de la Première Guerre mondiale, dont ils commencent seulement à approcher sérieusement cent ans plus tard…

De ce constat est née cette carte blanche lorsque le Forum des images m’a proposé d’être le parrain de ce festival. Et si on faisait un pas en arrière pour comprendre, à travers des films et des rencontres avec des historiens ? À commencer par l’incontournable Lawrence d’Arabie : l’homme, l’agent britannique qui joua un rôle-clé – et trouble – dans cette période de remodelage du Moyen-Orient ; mais aussi le film de David Lean de 1963, avec de magnifiques acteurs, Peter O’Toole, Omar Sharif, Alec Guiness, Anthony Quinn… Pierre Haski

CARTE BLANCHE A PIERRE HASKI

> Noce en Galilée de Michel Khleifi, en présence de Pierre Haski et du réalisateur
lundi 10 nov. à 20h30
> Lawrence d’Arabie de David Lean, en présence de Pierre Haski et Henry Laurens
mardi 11 nov. à15h30
> Alexandrie, Pourquoi ? de Youssef Chahine
jeudi 13 nov. à 18h30
> Beyrouth, Ô Beyrouth de Maroun Bagdadi, en présence de Pierre Haski et Jean-Pierre Filiu, samedi 15 nov. à 16h
> Dans Un Jardin je suis entré d’Avi Mograbi, en présence de Pierre Haski et Elias Sanbar, dimanche 16 nov. à 14h30