Tinariwen en concert samedi 13 décembre au Théâtre des Bouffes du Nord

1474544_10151752409941345_2044665636_n
Tinariwen en concert samedi 13 décembre au Théâtre des Bouffes du Nord
Théâtre des Bouffes du Nord
37 bis, bd de La Chapelle
75010 Paris.

réservation

Emmaar

Le desert est un lieu de privations et de beautes subtiles, un monde desole qui revele ses secrets lentement et prudemment. La vie y est resistante et forte, et les gens, de doux geants au milieu du sable, des tempetes et du soleil. Pour les musiciens du groupe de blues saharien tinariwen, le desert est leur maison, et leur rock hypnotique aux guitares ensorcelantes reflete les realites complexes de leur port d’attache situe au nord du mali.

Ils sont touaregs, descendant de nomades qui ont parcouru les dunes depuis des millenaires, mais la musique de tinariwen voyage elle aussi, resonnant loin au-dela des plaines ensablees du mali. Leur album de 2011, tassili, enregistre dans le desert algerien – sous une tente et sous les etoiles, avec une equipe de musiciens prestigieux comprenant nels cline (wilco), ainsi que tunde adebimpe et kyp malone de tv on the radio – a remporte le grammy award du meilleur album de world music. Aujourd’hui, leur nouveau disque, emmaar, est un retour a leurs racines, avec des chants empreints de tristesse reduits a leur plus simple expression, des hymnes debordants de vie et, par-dessus tout, un retour a la simplicite et a l’honnetete.

En raison de l’instabilite politique de son pays, le groupe a enregistre loin de sa terre natale pour la premiere fois, s’installant dans un autre desert, celui du mojave, en californie. « c’etait la premiere fois que nous enregistrions hors d’afrique, ça devait etre dans un desert, » dit le bassiste eyadou ag leche. « nous aimerions vivre en paix dans le nord du mali, mais c’est tres difficile, il n’y a pas d’administration, pas de banques, pas de nourriture, pas d’essence. Joshua tree est situe dans le grand desert de californie, nous aimons tous les deserts, ce sont des endroits ou nous nous sentons bien pour vivre et pour creer. »