L’Ecole d’Essaouira l’importance du lieu, l’importance du lien, pour d’autres lendemains

L’Ecole d’Essaouira l’importance du lieu, l’importance du lien, pour d’autres lendemains Dimanche 25 janvier, à partir de 16h à l’IMA
Entrée libre dans la limite des places disponibles

essaouira

Essaouira revisitée, Mogador retrouvée, c’est à un dimanche parisien inédit que l’Institut du Monde Arabe nous invite le dimanche 25 janvier 2015 à partir de 16h.
Débat, Musiques, Expositions, Littérature, Essaouira-Mogador, la ville aux 7 festivals, va faire escale à Paris, Place Mohammed V pour partager avec nous la diversité de tous ses talents et les promesses d’une histoire trois millénaire.
Parce qu’elle a choisi de résister à l’amnésie et qu’elle a su, depuis plus de 20 ans, inviter la Culture au grand banquet de la pensée et de la modernité sociale, Essaouira-Mogador témoigne d’une réalité exaltante au cœur du monde arabo-musulman.
Une réalité enracinée dans la convergence heureuse et lucide des civilisations arabe, amazigh et juive et qui s’exprime au quotidien dans un abécédaire philosophique, musical, littéraire et plastique, propre à la Cité des Alizés à qui l’idée de monde n’a jamais été étrangère.

A 16h,
En Salle du Haut Conseil (niveau 9),
Rencontres : Un débat avec André Azoulay, conseiller de S.M. le Roi Mohammed VI, et Président-Fondateur de l’association Essaouira-Mogador ; Edgar Morin, sociologue et philosophe ; Mohamed Tozy, politologue, directeur de l’Ecole de Gouvernance Economique de Rabat ; Marie-Laure Sauty de Chalon, PDG du groupe auFéminin.com ; Bariza Khiari, sénatrice de Paris ; Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l’Homme au Maroc ; Areski Dries, chanteur et percussionniste ; Hachem Derdabi, artiste.

A partir de 18h,
Auditorium (niveau -2),
Un grand concert gnaoua-Jazz-Musiques du Monde.
Musiciens : Hassan Boussou, grand maître gnaoui et ses musiciens : Bojan Zulfikarpasic au piano, Vincent Mascart au saxophone, Karim Ziad à la batterie.