Tunisie, instantanés d’une transition, exposition à l’Iremmo

Tunisie, instantanés d’une transition, exposition à l’Iremmo
Photographies de Marieau Palacio

iremmo
Vernissage le jeudi 22 janvier, de 18h à 21h
Entrée libre
Du lundi au samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 19h
iReMMO
5, rue Basse des Carmes
75005 Paris

Photographe autodidacte, Marieau Palacio allie dans sa démarche, des années d’expériences sur le terrain des engagements sociaux en tant qu’éducatrice de rue, et, une sensibilité artistique protéiforme en tant que comédienne de théâtre. Attentive aux bouleversements politiques et sociaux du pas de sa porte aux rives lointaines, elle est installée en Tunisie depuis août 2013 pour suivre de l’intérieur les soubresauts d’une transition tunisienne complexe.

Le 21 décembre 2014, la Tunisie a vu s’achever une étape clé de la transition politique en œuvre depuis la chute de Ben Ali en 2011. Les élections législatives de novembre puis les présidentielles ont placé le parti Nidaa Tounès et son leader Beji Caïd Essebsi à la tête du pays. Les deux scrutins se sont déroulés sans heurts, malgré une situation sécuritaire incertaine.
Ces élections, historiques, ont été précédées par un autre temps fort : l’adoption au début de l’année 2014 de la nouvelle constitution tunisienne, puis la nomination d’un gouvernement, dit « de technocrates », chargé de maintenir le pays dans une stabilité suffisante à la mise en œuvre des élections de la fin de l’année. Pourtant les oppositions politiques sont restées vives. Le climat social est chargé à la fois de tensions et de désillusions : une jeunesse qui peine à faire vivre les espoirs suscités par la révolution de 2011, tandis que les régions les plus défavorisées subissent de manière de plus en plus marquée les conséquences de l’absence de projet de développement économique.