Darwich Deux textes à la Maison des Mettalos du 10 au 22 mars

Darwich Deux textes à la Maison des Mettalos du 10 au 22 mars

darwich-phericlegrand34

Mahmoud Darwich / Mohamed Rouabhi

Maison des métallos
94 rue Jean-Pierre Timbaud, Paris 11e

La rencontre de Mohamed Rouabhi avec Mahmoud Darwich fut d’abord une rencontre littéraire d’une violente évidence. Puis ce sera la rencontre avec le poète lui-même, son amour du verbe et sa passion démesurée pour la musique des mots. Après sa mort et une période de deuil nécessaire, Mohamed Rouabhi décide de prolonger la vie d’un travail commencé douze ans plus tôt. Seul en scène, il met en regard, avec une élégante sobriété, deux textes.
Le Discours de l’Indien rouge raconte le massacre de Wounded Knee et la mort du chef sioux Big Foot à la fin de l’année 1890, la fin d’un monde, celui de l’Amérique amérindienne.
Dans Une Mémoire pour l’oubli, un homme est cloitré dans une des pièces de son appartement dans le quartier ouest de Beyrouth (Liban) en pleine guerre civile. Avec ce récit poignant et drôle, l’auteur rend hommage aux habitants de Beyrouth, à leur courage, à la force démesurée qui les maintient en vie.
Dans un dispositif sobre et épuré, le comédien et metteur en scène, qui avait été proche du grand auteur palestinien, dit les textes de façon magistrale et puissante. Il nous livre deux visions universelles de la douleur de l’Homme dans la violence de l’exil, la guerre et l’injustice face aux combats perdus d’avance.