one two three réussir en Algérie

one two three réussir en Algérie

one two three
Malgré l’actualité fournie et fourmillante en ce début d’année 2015, voici un projet à contre-courant qui a le mérite de revenir à l’essentiel :
http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/one-two-three-reussir-en-algerie

Il se propose de prendre le contre-pied bon nombre d’idées reçues et de clichés, notamment celles qui laissent entendre que les jeunes en Algérie seraient des bons à rien, sans avenir.

« One, two, three : réussir en Algérie ! », qu’est-ce que c’est ?

Un documentaire-témoignage qui met en lumière les expériences de quatre jeunes Algériens, décidés à réussir dans leur pays et confrontés à ses problèmes et absurdités.
Il s’attarde sur leur parcours, semé d’embûches, sur les blocages inhérents à l’Algérie et ses petits seigneurs qui déroutent même les plus motivés ; il leur laisse la parole pour expliquer autant les raisons de leurs échecs que de leurs succès.

Sofiane, Foued et Amine ont créé un groupe de théâtre avec des amis dans un village non loin d’Oran. La troupe joue des sketchs en surfant sur des thèmes d’actualité et espère que sa satire de la société algérienne poussera cette dernière à se remettre en question.

Yacine, lui, a 27 ans. Il est Franco-Algérien et a découvert pour la première fois Oran et l’Algérie il y a tout juste cinq ans. Tombé sous le charme de la ville et armé d’un diplôme suisse en menuiserie, il a lancé sa société peu de temps après. Pour cela, il est passé par un organisme de financement d’État : l’ANSEJ.

Nous avons lancé la campagne de financement participatif afin de rendre possible l’émergence de ces témoignages.
En peu de temps, nous avons déjà atteint 22% de notre objectif et intéressé des centaines d’internautes – seulement par le bouche-à-oreille !

Les retours sont très positifs.
Nous souhaitons à présent porter ce projet, cet espoir et ce refus du fatalisme à la connaissance du plus grand nombre.
Pour cela, nous avons besoin de nouveaux relais. Dans cette optique, nous espérons que vous jugerez légitime de faire connaître ce travail auprès de vos lecteurs, internautes et éventuellement à d’autres médias amis qui pourraient trouver le sujet pertinent.

Un teaser a été diffusé (http://youtu.be/2yu2bghQM6g) et plusieurs extraits sont dévoilés au fil des jours :
#1 « Quand un gars du peuple parlera, qui l’écoutera ? » >> http://youtu.be/LmKjBCy11b4
#2 « J’allais monter et je me suis dit : « Déconne pas ! » » >> http://youtu.be/k40CIbz_lIQ
#3 « L’avantage en Algérie, c’est que tu peux toujours prendre les raccourcis que tu veux » >> http://youtu.be/aARwadyUO3E
#4 « Dans ce domaine, les choses se font peu à peu. Comme le dit Cheb Bilal, tu… » >> http://youtu.be/cy9_G1kSJOM
#5 « J’ai choisi l’Algérie parce qu’il y avait plus d’opportunités qu’en France. » >> http://youtu.be/STj0UeTnhKI
#6 « Le problème depuis quelques années, c’est qu’ils ne forment que des médecins et informaticiens. » >> http://youtu.be/ibcAaAmFA-I
#7 « Ici tu as de l’action, du soleil, tout… C’est ça qui est génial. Moi j’adore ! » >> http://youtu.be/uUCCAMgXRVE

Si la campagne réussit et que nous pouvons terminer ce documentaire-témoignage, il sera diffusé gratuitement dans un premier temps chez notre partenaire Chouf-Chouf.com et donc accessible à tous.