Med Chaabi à l’Olympique Café le 21 mars

Med Chaabi à l’Olympique Café le 21 mars

Med Chaabi
Med Chaabi est compositeur-interprète dans la World music. Né en 1985, à la Casbah à Alger, il a ensuite vécu à Tizi-Ouzou, où il s’est inspiré des rythmes ethniques traditionnels, berbères africains. Il a également fait partie de la chorale polyphonique « Anzar ». Il a ensuite participé au groupe de rock « Imnayen » puis constitué avec des amis son propre groupe de rock « illiz », avec lequel il a fait des tournées nationales comme le festival Tizi Rock. Parallèlement, il a suivi des études supérieures à l’Institut musique d’Alger, où il s’est notamment spécialisé dans le chant d’opéra. Son talent a été mis en lumière par sa participation à la star academy algérienne en 2008, et dans le cadre de laquelle il a rencontré de célèbres professionnels, ce qui lui a ouvert de nombreuses portes (participation à des grands festivals tels que Timgad, à des tournées ou encore à des émissions télé). Sa rencontre avec le chef-d’orchestre Farid Aouameur a été déterminante dans sa formation puisqu’il lui a apporté sa diversité musicale et de s’ouvrir au monde.

Med Chaabi est en concert le samedi 21 mars 2015 à L’Olympic Café à partir de 20H. En première partie: son invité Nadir L’eghrib

Né en 1984, Nadir Leghrib est un jeune artiste bônois. Il s’est fait connaître, au début, par ses reprises du groupe grunge Nirvana d’où le surnom «Nadir Nirvana». Par la suite, il se met à écrire ses textes et à composer sa propre musique. Un style nouveau qu’il crée et qu’on pourrait appeler le « chaâbi-grunge». C’est de la poésie à partir du langage courant populaire qui voit ainsi le jour. Un langage drôle et émouvant à la fois.

Dans ses chansons, c’est le quotidien du jeune Algérien qui est relaté : problèmes sociaux, de cœur, les désillusions. Depuis ses débuts, il enchaîne les scènes et les concerts à Annaba, et il devient très vite connu et apprécié des jeunes qui se reconnaissent dans ses chansons. Sa notoriété s’étend alors au-delà de Bône, et il animera des concerts à Guelma, Constantine puis Alger. La capitale, la plaque tournante du métissage culturel, lui réserve un bon agent.

Chant et Guitare : Med Chaabi
Bass : Amar Zahi
Batterie : Merouane Slimani
Piano et Choeurs : Jugurtha Dhaya Kanne
Guitare et Choeurs : Miassi Mohamed

Tarif : 5 €