L’école et les enfants de l’immigration, conférence autour de l’ouvrage posthume d’Abdelamalek Sayad

L’école et les enfants de l’immigration, conférence autour de l’ouvrage posthume d’Abdelamalek Sayad
Jeudi 8 octobre 2015 à 18H30

abdelmalek sayed

Avec la participation des sociologues Smaïn Laacher et Benoît Falaize, animée par la journaliste Nadia Agsous

Centre Culturel Algérien
171, rue de la Croix Nivert
75015 paris

Seize années après le décès du sociologue Abdelmalek Sayad, les éditions du Seuil publient une série de dix textes inédits dans le champ de l’immigration qui traitent de l’école et des enfants immigrés. A travers cet ouvrage dirigé par Smaïn Laacher, sociologue et Benoît Falaise, historien de l’éducation, Abdelmalek Sayad propose une réflexion critique sur la manière dont l’institution scolaire française perçoit les enfants des familles immigrées apparus dans l’espace scolaire.

Ecrits entre 1977 et 1997, ces textes ont été trouvés, sous forme manuscrite ou dactylographiée, dans le « fonds Sayad », constitué à partir des archives du sociologue, confiées, en 2006, à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI) et conservées à la médiathèque de cette institution qui porte le nom du sociologue.

Les textes ont été écrits lorsque A. Sayad était sollicité par des associations et par des instances gouvernementales pour réfléchir sur la question de l’école et des enfants des familles immigrées. La «commission Berque» chargée par le ministre de l’époque, Jean-Pierre Chevènement, de proposer une réflexion sur l’intégration scolaire des enfants de familles immigrées est l’une des instances pour laquelle A. Sayad a produit des analyses et proposé un certain nombre de mesures qui, au final ne seront pas pris en compte. La contribution de A. Sayad aux débats relatifs à la scolarisation des enfants issus de l’immigration intervient dans un contexte bien particulier. A la fin des années 1970 et au début des années 1980, la migration algérienne notamment, « masculine, de travail et provisoire » est remplacée par la migration de peuplement. Ainsi, l’arrivée des épouses et des enfants sur le territoire français « a révélé au monde social l’existence controversée de la famille immigrée et ses relations aux institutions, en particulier l’institution scolaire » (Benoît Falaise et Smaïn Laacher). L’apparition des enfants d’ouvriers issus de culture différente dans l’ordre national et plus précisément au sein de l’institution scolaire a incité cette dernière à s’interroger sur ces nouveaux publics et sur les moyens à mettre en œuvre afin de penser leur intégration institutionnelle et de lutter contre leur échec scolaire.A cette époque, l’institution scolaire privilégie une approche pédagogique culturaliste au sein de l’école primaire. L’idée étant de prendre en compte la culture et les langues des nouveaux publics dans le but de les valoriser: « Mieux connaître ses  »origines’, c’est mieux s’accepter et mieux accepter les autres, et du même coup, avoir une plus grande confiance sociale en soi et dans le monde », écrivent B. Falaise et S. Laacher pour illustrer l’idéologie pédagogique qui prévalait dans les années 1970/1980.Ainsi, le rôle de A. Sayad va essentiellement consister à déconstruire d’un point de vue intellectuel les perceptions dominantes relatives aux enfants des familles immigrées et la sémantique qui s’y rapporte. L’un des éléments novateurs de ses réflexions concerne notamment l’analyse de cette population selon une perspective historique. C’est-à-dire qu’il appréhende les familles immigrées selon un double rapport historique : colonial et post colonial.Les textes de A. Sayad ont un double intérêt. En plus de nous permettre de re-découvrir les questions scolaires des années 1970/1980, ils viennent faire résonance aux problématiques scolaires actuelles et nous « offrent l’opportunité de réfléchir aux enjeux actuels », concluent les coordonnateurs dans la postface de l’ouvrage.Abdelmalek Sayad (1933/1998) est sociologue, spécialiste de l’ émigration/immigration algérienne, directeur de recherche au CNRS et à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS). Il était également assistant de Pierre Bourdieu. Il est l’auteur de La Double Absence (Seuil, 1999) et, avec Pierre Bourdieu, du Déracinement (Minuit, 1977).Objectifs de cette conférence est de Faire connaître les idées de A. SAYAD sur l’école et son rapport avec les familles immigrées et leurs enfants. Il s’agit également d’engager une discussion autour de l’école et son rôle actuel dans l’éducation et la transmission du savoir.