Frontières, la nouvelle exposition du musée de l’histoire de l’immigration

Frontières, la nouvelle exposition du musée de l’histoire de l’immigration

« Frontières » est le titre de la nouvelle exposition du musée de l’histoire de l’immigration située dans le 12e arrondissement de Paris. Un sujet plus que jamais d’actualité avec la crise migratoire que traverse l’Europe.
On peut dire que cette exposition tombe à point nommé. A l’heure où certains pays européens rétablissent les contrôles aux frontières, le musée de l’histoire de l’immigration propose des clés pour comprendre le rôle et les enjeux des frontières. Près de 250 objets (cartes, témoignages écrit ou vidéo de migrants, photographies, dessins, tableaux, extraits de presse….) font la richesse de cette exposition.
Reportage : C.Sardain / J-L Pigneux / M-A Dailly

Les murs-frontières

Symbole de la fermeture des frontières, l’exposition s’intéresse tout d’abord à ces pays qui ont construit des murs pour empêcher tout lien avec « l’autre côté ». Des générations entières ont vécu au quotidien avec ces murs, avant qu’ils ne soient traversés ou contournés, ou ne finissent par tomber. On pense bien sûr au mur de Berlin ou à la ligne Maginot. Aujourd’hui, le musée de l’histoire de l’immigration rappelle qu’il existe toujours une cinquantaine de murs-frontières dans le monde, entre les deux Corée par exemple ou encore plus étonnant entre les Etats-Unis et le Mexique.
La muraille de Chine
La muraille de Chine © Capture d’image France3/Culturebox
Des témoignages de migrants

Si la présence de frontières est vécue comme un élément rassurant pour ceux qui les mettent en place, elle est un obstacle pour les personnes candidates à l’immigration. Deux tiers de la population mondiale sont empêchés de se déplacer comme ils l’entendent. Face à ce constat, le musée de l’histoire de l’immigration a donné la parole à des réfugiés. Il y a notamment le témoignage vidéo de Mohammed Shahab Rassouli, un Afghan qui a fui les Talibans à 15 ans, seul, contre l’avis de ses parents. Dix mois de voyage et de galère avant d’arriver en France. Le musée a également installé cet écran où l’on peut voir des films amateurs tournés par des Nord-Africains alors qu’ils traversent la Méditerranée sur un bateau de fortune.

L’exposition s’intéresse également à la politique migratoire de l’Europe du XIXe siècle à nos jours (le Rideau de fer qui sépare l’Europe de l’Ouest et l’Europe de l’Est, les accords de Schengen…). Le parcours de l’exposition s’achève en France avec l’histoire de l’immigration dans notre pays.

Exposition « Frontières », à découvrir jusqu’au au 29 mai 2016 au Musée de l’histoire de l’immigration, 75012 Paris.
Du mardi au vendredi de 10h à 17h30. Samedi et dimanche de 10h à 19h.
Tarif unique: 6€.