Temenik Electrik et Speed Caravan vendredi 11 novembre à l’IMA

Temenik Electrik et Speed Caravan vendredi 11 novembre à l’IMA

tmenik electric

Plébiscité par la critique internationale pour son premier album, le band marseillais Temenik Electrik revient avec Inch’allah Baby, 10 titres irradiés d’Arabian Rock, amplifiés par le vent sec et chaud du sirocco et sertis d’une pop futuriste aux embruns de western oriental. Dans ce tourbillon d’identités, mis en valeur par Justin Adams et Tim Oliver dans les illustres studios de Real World, les riffs rock et la transe électro télescopent les musiques populaires du Maghreb tandis que la langue arabe, entre émotions et incantations, porte l’évidence d’un appel à la danse. Par ses inspirations et ses fulgurances, Temenik Electrik transforme le choc des cultures en grand rock des civilisations. Intense et universel.

Tout comme Speed Caravan, son aîné. Nourri du psychédélisme des sixties et du heavy metal des seventies, Mehdi Haddab, le stimulant de la formation, est un héros du oud comme on parlait naguère des « guitar heroes ». Après avoir sillonné la planète, c’est à Dakar qu’il a conçu ce nouvel album de Speed Caravan, en compagnie de grandes figures de la scène locale et régionale. Branchées sur l’électricité, les cordes de son instrument abrasif sont au cœur d’une cérémonie hallucinatoire où sont convoqués le mbalax sénégalais et les grooves afro, l’Orient, le rock et le funk urbain, avec un zeste de kitsch et un appel à l’imaginaire : un Big Blue Desert à l’énergie jubilatoire et aux rythmes fulgurants…

En ouverture, il y aura de la musique tunisienne et en after, l’explosif Globa Gnawa saura maintenir les sens en éveil.