Hommage à Warda, avec Mazzika samedi 10 mars au Cabaret Sauvage

Soirée-hommage : l’excellent groupe Mazzika et la voix poignante de la grande chanteuse marocaine Sanaa Moulali revisiteront les plus grands titres du répertoire de Warda Al Jazairia (1940-2012), dernière légende d’une époque fastueuse…

Lors de cette soirée-hommage, l’excellent groupe Mazzika et la voix poignante de la grande chanteuse marocaine Sanaa Moulali revisiteront les plus grands titres du répertoire de Warda Al Jazairia (1940-2012).

En plus de cinquante années de carrière entrecoupées de retraits (dont neuf longues années de silence pour cause de mari jaloux), la dernière grande diva arabe a interprété près de 300 chansons et vendu quelque vingt millions d’albums et cassettes à travers le monde. Comme Abdel Halim Hafez, elle aura révolutionné l’ordre établi en transformant ses prestations en shows où elle bougeait, souriait et communiquait avec l’assistance. Mieux, elle fut celle qui chanta le patrimoine arabe dans son ensemble en réussissant la jonction Maghreb-Machrek et en appliquant, avec talent, la pertinente formule de Mohamed Abdel Wahab, le bon génie qui l’avait encouragée à ses débuts : « Ce n’est pas à l’art de se renouveler mais à l’artiste. » Avec Faïrouz, Warda est la dernière légende d’une époque fastueuse qu’elle perpétua à sa manière, disons impériale.